1
Les compositeurs de musiques de films

Musiques de films

Pour en savoir plus sur les compositeurs de musiques de films et leurs créations, parcourez les pages suivantes !

2
La critique de film d'Alix

Critiques de films

3
Le Top 100 des plus belles musiques de films

Les 100 + belles BO de films

Est-ce possible ? Possible, oui bien sûr mais raisonnable, beaucoup moins.

Testez vos connaissances ! 5e partie

« Auprès de mon arbre, je vivais heureux… reste à jamais ma chanson préférée ». Brendan.

De la piscine à la plage, du bureau au métro, rien ne peut vous empêcher de penser aux Mélodies Modernes : sollicitez votre mémoire et faites fonctionner votre logique pour trouver les bonnes réponses. Mais attention aux questions-pièges de ce dernier questionnaire exclusif spécial été !

Pour chaque question, notez la lettre correspondant à votre choix. Les solutions sont détaillées dans le site Mélodies Modernes mais pour obtenir une réponse brève et immédiate, rendez-vous en bas de page.

 

* Question 1. Le métro est un bon endroit pour tourner des films, le décor urbain et l’ambiance confinée permettent de créer un environnement propice au stress. Parmi les films récents tournés dans le Métropolitain on peut citer « La grosse caisse » de Joffé avec Bourvil en 1965, « Zazie dans le métro » de Malle, « Le samouraï » de Melville avec Delon, « Le métro de la mort » dans le London underground de l’année 1972, « Peur sur la ville » de Verneuil avec Bébel dans un numéro d’acrobatie époustouflant, l’étrange « Subway » de Besson avec Lambert, « Le loup-garou de Londres » de Landis sans oublier « Money train » de Ruben avec Wesley Snipes. Quel autre film a-t-on tourné à Paris avec le métro comme fabuleux décor ?

A. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain    B. Un parisien bien curieux    C. Quai des brumes    D. La rame du bonheur

Indice : y’en a pour l’autre aussi (c’est un nouveau jeu de mots catastrophique d’Alix)

 

* Question 2. « Métro-boulot-dodo », tout le monde connaît cette expression devenue populaire mais savez qui l’a inventée et quelle année ?

A. Le poète Patrice de La Tour du Pin en 1946    B. Le poète Pierre Béarn en 1951    C. L’écrivain Albert Camus en 1959    D. L’humoriste Maurice Biraud en 1968

 

* Question 3. Ne faites pas l’autruche sur cette surprenante question ! Avec une tête qui domine un cou très long, cet oiseau, le plus grand vivant sur Terre enfouit sa calebasse dans le sable à l’arrivée du danger. Il s’agit évidemment d’une invention car l’animal, pas plus bête que nous en réalité, s’allonge de tout son corps sur le sol lorsqu’il veut se cacher d’un prédateur. Le petit de cet oiseau originaire d’Afrique s’appelle un autruchon (à ne pas confondre avec un habitant de l’Autriche) et l’envolée sauvage lui est impossible malgré ses ailes et ses plumes. Quand l’envie lui prend de pousser la chansonnette, il préfère communiquer dans son propre langage comme la plupart des animaux. Que fait-il quand il parle ?

A. Il glapit    B. Il criaille    C. Il glousse    D. Il glougloute    E. Il blatère    F. Il aboie

 

* Question 4. Pendant que les animaux communiquent comme ils le peuvent, les êtres humains tourmentés se posent des questions. Les spécialistes du comportement des animaux prodiguent souvent des conseils avisés à qui veut bien les entendre mais chaque maître pense que son chien est exceptionnel, un peu à l’image des mères de famille qui pensent que leurs rejetons sont tous des génies. La relation dominant-dominé semble être la règle chez les chiens : soit l’homme est respecté par l’animal parce qu’il est le chef de meute, soit le chien prend le contrôle du maître et devient despotique avec des conséquences parfois désastreuses. Restons tout de même à l’écoute de nos amis à quatre pattes qui nous parlent mais que l’on ne comprend pas toujours. Un homme a fait sa profession de l’éducation des chiens ; animateur réputé sur une chaîne de télévision québécoise, ce comportementaliste est originaire du Mexique ; très actif dans son domaine par la mise en place d’une fondation, il aide le public à mieux comprendre les chiens pour mieux vivre ensemble. Comment se nomme t-il ?

A. Maxime Lemois    B. Valentin Hannet    C. Marius Sentant    D. César Millan    E. Romain Dimilan

Indice : son nom correspond à une période de temps (ça, c’est vraiment un indice !)

 

* Question 5. Le chant est un art à part entière. Vous connaissez au moins de nom l’une des plus prestigieuses manécanteries du monde, elle est française, ce sont Les petits chanteurs à la croix de bois ( à ne pas confondre avec Les petits chanteurs de la Sainte Croix de Neuilly). Déjà présents en 1944 dans le film « La cage aux rossignols » de Dréville avec sa catastrophique reprise de 2004 « Les choristes », un passionné mènera la petite troupe jusqu’au succès que l’on sait : l’abbé Maillet. Avec son répertoire de base essentiellement liturgique (chants grégoriens, musique baroque), le répertoire s’étoffera au fil des décennies avec l’apport des grand compositeurs de musique classique et contemporaine (Honegger, Ravel, Milhaud, Poulenc…). La participation de la chorale aux prestations télévisées servent la plupart du temps de faire-valoir aux artistes de variété ce qui n’aide malheureusement pas à maintenir un niveau musical constant : les récentes prestations des Petits chanteurs à la croix de bois à la télévision, généralement à l’occasion des fêtes de fin d’année, demeurent assez affligeantes pour des raisons techniques : une trop grande importance est accordée à l’accompagnement orchestral (souvent créé à partir de synthétiseurs), la rythmique est électronique et très pénible (pour satisfaire à la mode et s’attirer les bonnes grâces des jeunes), les arrangements sont peu efficients (utilisation systématique de l’unisson sauf quelques contre-chants et harmonisation ratés liés à un manque d’imagination), l’interprétation est minimaliste (il faut suivre le rythme implacable de la batterie électronique), bref, rien ne va plus pour Alix. Sans transition, combien l’être humain possède t-il de cordes vocales ?

A. 2    B. 10    C. Une cinquantaine    D. Une centaine    E. Un millier (environ, selon les personnes)

 

* Question 6. Le chant, toujours. Mis en valeur dans les comédies musicales américaines (mais aussi françaises), l’exercice est très périlleux : bouger et chanter en même temps relève de l’exploit tout autant que de s’accompagner à la guitare ou au piano tout en chantant. Le premier film couleur ne s’appelait-il pas « Le chanteur de jazz » ? Les artistes de variété en mouvement sur scène se produisent en présonorisation (playback) afin d’assurer leur performance dansée. Qui a inventé cette technique de triche parfois nécessaire qui se transforme souvent en belle escroquerie pour masquer les carences d’un(e) chanteur(euse) incapable de chanter en direct ?

A. Michael Jackson     B. Myriam Shure     C. Gene Kelly     D. Sylvie Vartan     E. Harry Belafonte

 

* Question 7. Après les cordes vocales, les cheveux. Les actrices (et les acteurs !) se doivent de soigner leur image. Il est pourtant devenu très difficile de garder une chevelure abondante dans notre vie moderne bourrée de contraintes : les cheveux débordants, les ongles longs sous les doigts, les vêtements hyper chics et très élégants pour parader ne peuvent être que l’apanage des personnes qui vivent dans un environnement protégé. Très soucieuses de leur apparence dans un monde superficiel, le mannequinat n’est pas le métier aussi merveilleux que l’on veut imaginer parfois. Pour un Top model qui fini par devenir riche et célèbre combien de jeunes filles finissent désillusionnées ? Avant de vous mettre les cheveux en quatre sur une telle question, en voici une autre plus légère : quel terme suivant ne désigne pas une coupe de cheveux ?

A. Banane     B. Afro     C. Cadenette      D. Queue de rat    E. Révolution

 

* Question 8 : trois énigmes à résoudre.

– Trouvez un lieu. J’existe depuis longtemps. Évidemment, tout dépend de votre notion du temps, tout le monde ne possède pas la même échelle. Si je compare mon existence à celle de la naissance de l’être humain, je ne sais pas quoi dire : la mer se trouvait sans doute au-dessus de mon petit corps il y a des millions d’années. Aujourd’hui je peux sortir la tête de l’eau la plupart du temps – sauf en 1830, en 1868 et en 1897 où mes ouailles se sont réfugiés en hauteur pour ne pas être emportés par les flots déchaînés – . Quelles tempêtes je dois parfois affronter ! Située à cinq milles marins de la côte, je vois le bout du monde de la Vieille mais plus exactement le début du monde : la capitale se trouve à moins de cinq cents kilomètres à vol d’oiseau… Ma réputation est internationale, surtout depuis qu’un fameux général français a fait entendre sa voix salvatrice à la radio : tous les hommes m’ont quitté pour répondre à son appel et fuir ainsi, du même coup, l’arrivée annoncée de l’armée d’occupation qui allait déporter tous mes hommes (mais il ne faut pas le dire trop fort, il y va de mon honneur). Bordée de sable et de galets, je suis une île qui vit du tourisme. Je suis l’Enfer pour les marins bretons du Pays de Douarnenez, du Cap Sizun et de la Baie d’Audierne à cause de la navigation dangereuse autour de moi mais j’ai accueilli la Paradis qui tournait « Élisa » de Jean Becker. Le dicton populaire est sans appel : qui me voit, voit sa fin. Je suis… ?

A. L’île de Groix      B. Lîle de Molène      C. L’île d’Ouesssant      D. L’île de Sein

 

Trouvez une année. On ne sait pas s’ils en portent vraiment mais Les chaussettes noires viennent de sortir leur premier 45 tours avec Be-bop-a-lula, pourtant c’est André Verchuren et son accordéon qui reste n°1 des ventes en France. Le Dalaï-Lama lance un appel à l’O.N.U. pour témoigner du sort malheureux de son peuple face à l’occupation chinoise et Janio Da Silva Quadros devient le 17e président du Brésil. Le roi Hassan II est intronisé au Maroc et plusieurs pays africains sont dans la tourmente pendant que la France de De Gaulle cherche à sortir de la Guerre d’Algérie. Gary Cooper quitte ce monde et J.F.K. devient le 35e président des États-unis avec les drames personnels et familiaux qui s’en suivront. Le déterminé Johnny, lui, donne déjà son premier concert à l’Olympia. Le W.W.F. est créé, Youri Gagarine est le premier homme dans l’espace et aurait pu assister, à quelques mois près, à la construction du Mur de Berlin. Autre pierre de construction de l’édifice hollywoodien, Eddy Murphy qui voit le jour à ce moment-là. Alors je suis l’année… ?

 

Trouvez le nom du compositeur. La musique, j’en connais un rayon. Mon père français et ma mère grecque se sont rencontrés en Californie dans les années 50 ; mariés aux États-unis c’est à Paris que je suis né. Étudiant multi-instrumentiste, très attentif à la musique des films, c’est une rencontre sentimentale qui va orienter définitivement ma passion de jeunesse pour le genre musical. Je crée avec mon épouse violoniste un quintette à cordes et j’arrange mes musiques de films préférées ; commence alors une période de compositions personnelles qui me permet d’accéder au métier de compositeur de musiques de films. Je n’arrête plus depuis lors. À l’âge de 36 ans je reçois mon premier César pour « Un héros très discret » et les années 2 000 verront ma consécration à l’écran : les films à gros budgets m’accueillent à bras ouverts (les Harry Potter par exemple) et « Le discours d’un roi » m’intronise à la cérémonie 2010 des Oscar. Président du jury à Cannes, compositeur de musiques de films représentant un courant français insufflé par d’illustres compositeurs tels Delerue, Jarre, Legrand ou Duhamel, je suis… ?

 

« Faites comme moi, passez vos vacances en Bretagne, c’est trop bien ! » Rozenn.

 * Question 9. La Bretagne et ses plages de sable fin est véritablement l’une des régions les plus touristiques de France qui regorge de régions toutes aussi belles les unes que les autres. Les personnes habituées à voyager partout sur la planète aiment à répéter que dans l’hexagone, sans parler des îles et des Dom-Tom magnifiques, tous les reliefs du monde s’y retrouvent. Mer, campagne, montagne, désert, gouffre, vallée engorgée, canyon, plaine infinie, chaque personne peut y trouver son compte. De nombreux films ont été tournés à l’étranger et la prise de conscience tardive des réalisateurs (et des producteurs) de l’intérêt de rester en France nous permet de découvrir dans les films récents des décors naturels délaissés depuis trop longtemps. Da,s la liste ci-dessous, quel film n’a pas été tourné en totalité ou en partie en France dans un de nos extraordinaires paysages naturels ?

A. Élisa     B. Le pacte des loups     C. Le grand silence     D. La horse     E. Le retour de Martin Guerre     F. Le train (1964)

Indice : le titre n’est pas en or.

 

* Question 10. Impossible de ne pas penser en plein hiver à la chaleur du soleil d’été, au sable doré de l’Atlantique et aux farniente des congés scolaires très longs en France – pour les élèves mais aussi pour les enseignants privilégiés qui en bénéficient royalement -. Les galets de la photo ci-contre font penser aux vacances mais aussi à la dureté de la pierre, une matière naturelle façonnée par le mouvement de la mer au fil des millénaires, le flux et le reflux de la marée. Face à la houle, laissez-vous emporter par le clapotis de l’eau et tenez bon la barre en rattachant le titre du film à l’un de ses acteurs principaux. Hardi les gars !

A. Pierre Richard     B. Pierre Fresnay     C. Pierre Vaneck     D. Pierre Arditi     E. Pierre Piéral     F. Pierre Mondy     G. Jean-Pierre Léaud     H. Pierre Tornade

1. Mais où est donc passée la 7e compagnie ?     2. Les quatre cents coups     3. Robinson Crusoë (tv)     4. Marianne de ma jeunesse     5. Smoking / No Smoking (deux films)     6. Petit déjeuner compris (tv)     7. Il est minuit, docteur Schweitzer     8. L’éternel retour.

 

* Question 11. Grimper aux arbres, quel bonheur ! Comme Nolwenn (photo ci-contre) quel enfant n’a pas rêvé de vivre dans les arbres ? Passer d’une branche à l’autre, voir sans être vu, se rapprocher d’une vie plus naturelle… Les séjours en hauteur continuent à séduire les français qui adorent louer des cabanes en bois pour les vacances (de véritables maisons avec tout le confort moderne !) construites intelligemment dans le respect de la nature. Plusieurs films ont consacré leur scénario à l’arbre et la légende de Tarzan est bien présente dans la mémoire collective. « Moi Tarzan, toi Jane » reste une phrase inoubliable. Dans la liste ci-dessous, quel acteur n’a pas incarné Tarzan, le célèbre héros imaginé par le romancier anglais Edgar Rice Burroughs en 1912 ?

A. Stellan Windrow     B. Johnny Weissmuller     C. Lex Barker     D. Clark Gable     E. Gordon Scott     F. Christopher Lambert

Indice : 22 acteurs ont interprété Tarzan à l’écran : autant en emporte le rôle !

 

* Question 12. Le bois : sans lui, la musique n’existerait pas. Depuis l’aube de l’humanité, les instruments de musique d’abord rudimentaires puis perfectionnés au fil des siècles par le génie créatif des artistes, ont façonné la musique. Aujourd’hui pourtant, les profs hautement spécialisés des écoles de musiques françaises s’inscrivent à des stages ayant pour thème « la construction d’un instrumentarium » : leurs élèves sont chargés de ramasser des feuilles mortes et des bouts de bois trouvés à même le sol dans la forêt pour justifier un retour musical à l’âge des cavernes. C’est pédagogiquement du bidon… Mais restons sérieux comme le site des Mélodies Modernes qui ne se prend pas trop au sérieux. Quel nom suivant n’est pas celui d’une flûte ?

A. Le piccolo     B. L’alto     C. Le flageolet     D. Le tin whistle     E. Le galoubet

 

* Question 13. La flûte traversière est certainement l’instrument incontournable de la famille des vents mais il n’est pas le seul. À propos des vents justement, le saxophone n’est pas à cataloguer dans la famille des cuivres mais dans la famille des bois au même titre que la clarinette, le hautbois ou le basson. Construit à partir de plaques de cuivres avec une anche et non une embouchure, l’inventeur belge du saxophone aura imaginé en 1846, date du dépôt de son brevet, une gamme de quatorze instruments représentant l’échelle sonore, de l’aigu au grave : le saxophone sopranino, le soprano (que l’on surnomme la carotte pour sa vague ressemblance au légume), l’alto, le ténor et le baryton pour les plus usités. Comment s’appelle ce féru de musique et génial inventeur du saxophone ?

A. Auguste Denayrouze     B. Dick Drew     C. Charles-Henri Sanson     D. Benoît Rouquayrol     E. Carl Magee     F. Adolphe Sax

 

* Question 14. « Il est cinq heures, Paris s’éveille ». Cette fameuse chanson interprétée par Jacques Dutronc en avril 1968 était au final d’une assez grande platitude. Dans le studio d’enregistrement, Jacques Wolfsohn et Jacques Lanzmann le parolier avec Anne Ségalen ne cachaient pas leur déception à l’écoute du mixage du chant / orchestre. Il faut admettre que la ligne mélodique est linéaire (le refrain commence par la même note répétée quatorze fois !) ce qui n’arrange rien à l’interprétation molle et monotone de Dutronc (c’est pour cela qu’on l’aime). Vient à passer par-là un flûtiste renommé qui terminait une session d’enregistrement dans le studio d’à-côté. Le concertiste aura contribué à rendre populaire la grande flûte traversière (photo ci-dessus) en participant notamment à plusieurs tournées de concerts pour les Jeunesses musicales de France dans le cadre de leur mission de démocratisation de la musique. Il proposera donc à la petite équipe dépitée de lui confier les contre-chants d’ « Il est cinq heures, Paris s’éveille ». Le résultat sera extraordinaire : l’alternance des gammes et arpèges du mode Majeur au mode mineur (soit du refrain aux couplets) dans ses improvisations lui vaudra le respect et l’admiration des musiciens du monde entier. Quand talent rime avec virtuosité, générosité rime avec donnant-donnant…

A. Roger Bourdon     B. Jean-Marc Labeylle     C. Jean-Marie Frelon     D. François Guêpe

 

« Je suis en harmonie avec le bois, les sons et la musique. L’orchestre d’harmonie pour les instruments à vent, c’est vraiment branché ! » Brendan.

 

* Question 15.Le violon, que ne ferait-on pas pour cet instrument à la fois merveilleux et infernal comme le dirait Sarazate avec ses Airs bohémiens ou Paganini avec ses Trilles du Diable… Plusieurs film utilisent le bel et noble instrument comme sujet principal avec des acteurs plus ou moins crédibles ; le pire rivalise alors avec le meilleur, du pathétique « Concert » ou de l’ennuyeux film chinois « L’enfant au violon » aux plus envoûtants « Le violon rouge » ou « Un violon sur le toit ». Parmi les cinq films suivants, lequel raconte l’histoire d’un enfant passionné par le violon, étouffé par son prof, rejeté par ses copains, incompris de ses parents mais qui trouvera un personnage pour l’apprécier à sa juste valeur ?

A. Le violon     B. Le rouleau compresseur et le violon       C. L’enfant au violon     D. Un violon sur le toit     E. Le violon rouge     F. La complainte du violon

 

* Question 16. Violon encore, archet toujours : un arbre magnifique du nord-est brésilien sert à la fabrication des archets. D’une densité remarquable (deux fois plus élevée que le chêne par exemple), la dureté de son bois n’a d’égal que sa souplesse : le précurseur François-Xavier Tourte à la fin du XVIIIe siècle lui consacrera ses plus beaux archets en l’introduisant en France. Cet arbre est malheureusement en danger de disparition par la déforestation systématique de l’Amérique du sud. Les plantations effectuées par l’homme et la gestion contrôlée du bois le sauveront-il de la destruction ? Comment s’appelle plus simplement le Caesalpinia echinata ?

A. Le bois de Pernambouc      B. La noix du Brésil    C. Le flamboyant bleu     D. L’ensarova     E. Le bois de Perlimpinpin

 

* Question 17. Les couleurs de l’automne. Rien n’est plus beau paysage que celui proposé par la nature : comment ne pas devenir fou à vivre quotidiennement dans le béton, dans le bruit et dans la pollution ? Les grands espaces vierges sont de plus en plus recherchés par les êtres humains en manque de nature car la civilisation et ses indéniables progrès a apporté avec elle un déracinement contraignant en témoigne le succès des produits de conception biolologique en France. Pesticides, plomb, mercure, lécithine de soja dans l’alimentation, nitrates dans l’eau potable, OGM, sulfites dans le vin, radioactivité coupable de provoquer deux fois plus de cancers enfantins à moins de cinq kilomètres d’une centrale et « l’on ne nous dit pas tout ! ». L’homme est devenu fou depuis un siècle, depuis l’industrialisation forcée et forcenée de nos pères et grands-pères. L’importance des agences de notation qui tiennent les pays et leurs sociétés par la peau du c… ne sont pas non plus des modèles légitimes dont veulent s’inspirer les peuples avides de vérité et le justice : filons tous à la campagne sans Internet, sans vidéo ni téléphone portable pour mieux se porter ! Les arbres souffrent eux aussi de la pollution : les maladies dues aux agents pathogènes (virus, champignons…) obligent l’abattage des platanes et des magnifiques eucalyptus.. L’arbre est un organisme vivant et sensible à son environnement, tout comme l’homme ; il doit à ce titre être ménagé, ce que ne démentirait pas l’interprète Yves Montand ni l’auteur de la célèbre chanson « Les feuilles mortes », Jacques Prévert. Qui en est le compositeur, un grand spécialiste de la musique de film ?

A. Vladimir Cosma     B. Alexandre Kosma     C. Vladimir Cosmao     D. Joseph Cozma     E. Joseph Kosma

 

* Question 18. Les deux derniers questionnaires des Mélodies Modernes sont largement illustrés pas des photographies d’enfants à la plage, histoire de donner un coup de jeune à notre site éternel (!) et d’évoquer vos prochaines vacances familiales sur la côte bretonne mais aussi et d’abord pour rappeler « une vérité qui dérange » : l’eau potable ne doit pas être gaspillée. Pendant qu’un africain dispose quotidiennement d’une dizaine de litres pour boire et se laver – quelques dizaines de litres ans le meilleur des cas -, l’européen en consomme 100 fois plus et l’américain carrément 300 fois ! La désalinisation de l’eau de mer est donc la seule solution pour une humanité galopante toujours plus assoiffée et dévoreuse de ressources naturelles. La Terre est recouverte de 72% d’eau et sur cette masse liquide, quelle est la part de l’eau douce ?

A. 2%     B. 5%     C. 10%     D. 25%     E. 35%

 

* Question 19. C’est toujours par ses seconds rôles que l’on reconnaît les qualités d’un film. Un acteur cigarette au bec, souvent affublé d’un chapeau, marquera pendant vingt cinq années le cinéma français. Sa participation sur scène et sur les écrans sera toujours très remarquée et lui vaudra l’admiration du public, la reconnaissance aussi de ses illustres collègues : Louis de Funès, Jean Marais, Sacha Guitry, Henri Crémieux… une quantité astronomique d’acteurs, de comédiens et de réalisateurs de légende (Duvivier, Christian-Jacque, Becker, Chabrol… et même Max Linder) saura l’apprécier à sa juste valeur. Très présent sur scène car possédant une très forte personnalité, cet homme au visage façonné pour la Comedia dell’arte a vécu de petits riens compte tenu de sa philosophie bienheureuse de la vie, du moins en apparence. Alix l’a rencontré quand elle était petite, à Audierne, un petit port de pêche du Cap Sizun en Finistère (Bretagne, France). Il se trouvait là, à table, dans un restaurant réputé. Habillé chic, très sûr de lui, il avait fait croire à l’enfant admiratif qu’une bestiole se trouvait cachée sous sa veste ; à chaque fois qu’Alix se rapprochait du comédien à la fois incrédule mais sacrément intéressée, l’homme roulait sa main en boule sous sa veste et la remuait en poussant un grand « couic » semblable à celui d’une bestiole que l’on dérange. L’homme aura récidivé jusqu’au moment où Alix se posa sérieusement la question : y a t-il vraiment un animal là-dessous ? Alix aura quitté Noël sans avoir la réponse même si elle réalise bien la situation, aujourd’hui : ce fut un grand numéro d’artiste ! Quant à ses films, la liste est impressionnante : « L’assassin habite au 21, Les barbouzes, Le masque de fer, Fanfan la tulipe, Le viager, Le grand restaurant, L’âge ingrat, Les mystères de Paris, Un singe en hiver, Archimède le clochard, À pied à cheval et en voiture, Napoléon, Les diaboliques, Le mouton à cinq pattes, Cartouche, Tarass Boulba… » sans oublier la télévision avec « Jacquou le croquant, Ambroise Paré… ». Noël n’avait finalement qu’un seul défaut, il aimait la chasse. Avec son fidèle compagnon le chien Ribaude, il parcourait dès le mois de septembre les environs de Douarnenez pour ramener le petit gibier qu’il distribuait en pâtés et conserves à ses amis parisiens entre deux scènes de théâtre ou deux prises de cinéma. Il repose en paix depuis quelques dizaines de milliers de films français au cimetière de Ploaré à Douarnenez. Alors je suis… ?

A. Noël-Noël     B. Bernard Noël     C. Noël Bénévent     D. Noël Roquevert

 

* Question 20. Le questionnaire était un jeu à la mode dans la deuxième partie du XIXe siècle en Angleterre. Les questions posées évoquaient la personnalité de l’auteur mais ce sont comme toujours les réponses qui comptent le plus. Selon leur nature, elles reflètent davantage que les questions, votre personnalité. L’auteur qui aura importé ce jeu intellectuel pas si innocent que cela s’appelle Marcel Proust. Les réponses apportées avec finesse au questionnaire original aideront à le rendre plus célèbre encore ; Bernard Pivot en reprendra même l’idée dans son émission « Apostrophes » en posant à chaque invité des questions parfois dérangeantes. Pouvez-vous reconstituer quatre locutions, en fait quatre phrases qui comportent chacune le mot question ? Bien entendu, les mots sont tous mélangés. C’est une question de principe…

Reconstituez quatre phrases interrogatives avec les mots suivants : à plat dominer sous la question se mettre une question dérober le tapis remettre une question à une question ????

Indice : commencez chaque phrase par son verbe, par exemple, « Comprendre c’est toujours mieux que savoir ».

 

Bonus : question 21 subsidiaire. Les compositeurs de musiques de films sont de plus en plus nombreux pourtant le marché de l’emploi n’est pas particulièrement ouvert et générateur d’embauche ; c’est plutôt l’avènement de l’électronique qui a engendré l’explosion du secteur professionnel. Regardez attentivement les génériques des films et des téléfilms, vous y trouverez souvent de nouveaux noms qui retombent parfois rapidement dans l’oubli. Les réalisateurs font régulièrement appel à des musiciens indépendants capables d’enregistrer eux-mêmes leur propre musique sur des synthés ; ils s’adressent également à des studios spécialisés dans l’illustration sonore. Lorsqu’un orchestre est sollicité, il est fait appel à des ensembles étrangers (roumains par exemple) pour assurer la ou les musiques d’une production décentralisée tentée avec plus ou moins de bonheur. Le musicien français spécialisé dans les enregistrements de studios pointe au chômage depuis longtemps… Le compositeur isolé avec ses claviers et ses écrans monstrueux coûte effectivement moins cher qu’un compositeur à la compétence plus traditionnelle installé devant son piano à queue : sa musique devra être jouée par une multitude d’instrumentistes t non par des machines, du moins c’est comme cela que fonctionnait autrefois le système avec un compositeur tour à tour arrangeur et chef d’orchestre. Aujourd’hui, les compositeurs composent parfois de manière collective, ils refilent leur musique à un ou plusieurs arrangeurs et un chef d’orchestre dirige le travail… Le choc des cultures et des époques est certain, la musique orchestrale aux sons électroniques parfois bluffants devient monnaie courante dans les nouveaux films d’action. « L’ancêtre », lui, continue à aiguiser son crayon à papier avant de s’installer devant une feuille à musique vierge, sans aucun autre artifice. À chacun son style et sa manière de procéder, seul compte le résultat, pourrait dire Alix. Malheureusement, la baisse de niveau est évidente depuis plus de vingt ans par l’abandon de la mélodie et par le manque de capacité des compositeurs sur le plan de l’arrangement musical, d’une part, et par le manque de formation de l’oreille des français d’autre part : l’électronique compense bien des carences ! Une lueur d’espoir toutefois, la situation n’est pas figée. Alors bonne réussite aux vrais et bons musiciens ! Voici la question des Mélodies Modernes : à votre avis et à vue de nez, combien la France comptait-elle de compositeurs de musiques de films en 2014 (des professionnels qui vivent de leur métier hautement spécialisé, chiffres arrondis) ?

A. 20     B. 100     C. 500     D. 1 000     E. 5 000

 

« Et plouf je confirme, les vacances dans le Finistère c’est le pied ! » Annaëlle.

Les réponses au questionnaire

 

Question 1, réponse A, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, un film qui n’a pas fait que le tour de la capitale. Son succès planétaire tient à la vision édulcorée que les étrangers peuvent avoir de Paris, de ses habitants et accessoirement de la France….Il s’agit bien entendu d’un film et seulement d’un film que l’on peut ne pas (trop) aimer… « Quai des brumes » ne met pas le métro en valeur, «Un parisien bien curieux » et « La rame du bonheur » n’existent pas sauf ici. Merci Alix !

 

Question 2, réponse B, Pierre Béarn. Le poète français né à Bucarest en 1902 et décédé à l’âge de 102 ans laissera un grand souvenir dans la mémoire des anticonformistes du XXe siècle : aventurier, journaliste, critique et libraire recherché pour ses connaissances pendant plusieurs décennies, unique auteur et gestionnaire de son magazine La passerelle, le déroutant personnage aura su décrire avec finesse et esprit de dérision les caractéristiques contradictoires de l’être humain, ses plaisirs et ses faiblesses, ses amours et ses rejets. Ses poèmes érotiques sont révélateurs de son talent où tous les mots s’enchaînent dans une grande fluidité, une fontaine de mots qui provoque une phrase liée et très musicale que l’on aurait pu mettre en musique (sur une Mélodie Moderne ?)

 

Question 3, aucune réponse n’est bonne, il s’agit d’une question-piège ! Les cordes vocales de l’autruche sont atrophiées, il ne peut pas communiquer par le langage. Seul le mâle peut pousser un cri horrible, un son grave et rocailleux comme le ferait un crapaud dans le désert australien. Les anglo-saxons l’appelle le booming. La femelle est muette de naissance ce qui ne l’empêche pas de se faire comprendre à l’occasion !

 

Question 4, réponse D, César Millan, les autres noms sont totalement fantaisistes. Ce spécialiste du comportement des chiens a passé sa jeunesse dans la ferme familiale à les observer lorsqu’ils gardaient les troupeaux de vaches. Son amour pour les animaux et particulièrement pour le meilleur ami de l’homme a conduit ce passionné des canidés vers une profession bien sympathique et très utile. Il n’empêche, un chien peut être traité comme un chien, rien ne remplacera la relation de confiance et d’amour établie entre un maître et son compagnon à quatre pattes. De même, tous les discours du monde ne valent pas l’expérience personnelle obtenue par chacun ni la considération que l’on peut avoir pour les animaux. Ne sous-estime-t-on pas trop facilement leur capacité d’adaptation, leur intelligence et leur humanité, souvent plus évidente à trouver que chez les homo-sapiens ?

 

Question 5, réponse A, 2. Les cordes vocales entourant la glotte forment une saillie sur la paroi latérale du larynx. Quand nous inspirons et expirons l’air de nos poumons, le mouvement produit par les muqueuses provoque des vibrations. L’art du chant consiste à maîtriser les sons produits de manière naturelle et pas uniquement par la rencontre des cordes vocales : la langue, les lèvres, le nez et tout le corps participent à la production des sons musicaux. .

 

Question 6, réponse A, Robert Viger. Le compositeur a réalisé une très belle musique de documentaire télé. Bientôt dans le site des Mélodies Modernes, une analyse de ses partitions étonnantes. Robert Merle est un écrivain, Maurice Biraud un comédien et humoriste attachant et Maurice Jarre, un grand compositeur de musiques de films.

 

Question 7, réponse E, Révolution. La coupe banane, c’est celle de Fonzie dans la série « Les jours heureux », la coupe repère des rockeurs ; la coupe afro, c’est une chevelure très dense et frisée ; la coupe Cadenette est une coiffure courte et stricte comme les militaires ; la coupe queue de rat désigne une longue mèche de cheveux qui pendouille au milieu de la nuque. La coupe révolution n’existe pas, il faut dire qu’à ce moment-là, on a autre chose à faire que de se préoccuper de son look !

 

Question 8 (énigmes). Un lieu à trouver : l’Île de Sein. / Une année à trouver : 1961. / Un musicien à trouver, Alexandre Desplat.

 

Question 9, réponse C, Le grand silence. « Le pacte des loups » a été tourné en Dordogne, « Le retour de Martin Guerre » dans l’Ariège, « La horse » dans le Calvados en Basse-Normandie, « Le train » de 1964 dans l’Eure (histoire de l’être). « Le grand silence », lui, a été tourné en Espagne pour une action censée se dérouler dans l’Utah aux États-unis : l’Espagne compte également de magnifiques paysages, bastion des westerns spaghettis !

 

Question 10. A3 Pierre Richard – Robinson Crusoë (tv) / B7 Pierre Fresnay – Il est minuit, docteur Schweitzer (1952) / C4 Pierre Vaneck – Marianne de ma jeunesse (1955) / D5 Pierre Arditi – Smoking/No smoking / E8 Pierre Piéral – L’éternel retour (avec Jean Marais et Madeleine Sologne en 1943) / F6 Pierre Mondy – Petit déjeuner compris (tv), il tient également l’un des principaux rôles dans Mais où est donc passée la 7e compagnie ? / G2 Jean-Pierre Léaud – Les quatre cents coups / H1 Pierre Tornade – Mais où est donc passée la 7e compagnie ?

 

Question 11, réponse D, Clark Gable, seulement pressenti pour le rôle de Tarzan par la MGM au début des années 30. L’acteur sélectionné s’appellera finalement Johnny Weissmuler, un grand champion olympique de natation qui se fera remarquer dans une piscine par le scénariste du film, un heureux hasard. Il faut dire que la musculation impressionnante de l’athlète ne laissait personne indifférent et le public ne s’y trompera pas, ses 12 films tournés entre 1932 et 1942 avec Maureen O Sullivan comme partenaire deviendront les plus célèbres sur Tarzan. Dans le rôle, Stellan Windrow fut le premier acteur du cinéma muet en 1917, Lex Barker en 1940 pour 4 films, Gordon Scott en 1955 pour 6 films et Christopher Lambert pour un seul et superbe film qui lancera sa carrière internationale. Pour en savoir +, cliquez ici (site notrecinema)

 

Question 12 réponse B, l’alto qui n’est pas une flûte puisqu’il désigne principalement le violon-alto. Le terme alto est néanmoins utilisé pour désigner la tessiture d’autres instruments y compris la flûte (dans ce cas, on dit flûte-alto). Le piccolo est en revanche une flûte plus petite et donc plus aigue que la grande flûte traversière, le flageolet est une flûte à bec droite utilisée dans la musique baroque comme le galoubet, une flûte droite longue et grave à trois trous et quatre sons fondamentaux. Le tin whistle désigne la flûte irlandaise à six trous, un instrument diatonique. Et flûte si vous n’aimez pas la musique !

 

 

Question 13, réponse B Adolphe Sax. Auguste Demayrouze et Benoît Rouquayrol sont les co-inventeurs du scaphandre autonome en 1864 ; Dick Drew a, lui, inventé le Scotch (le fameux ruban adhésif) ; Carl Magee était un avocat qui a imaginé la manière de bien piéger les automobilistes pour mieux rapporter des sous à 1’État avec son parcmètre ; Charles-Henri Sanson, né en 1739, était un bourreau expérimenté et très apprécié pour ses compétences, le décapiteur de Louis XVI, de Danton et de Robespierre : il furent près de 3000 citoyens à perdre le son et l’image à cause du casse-tête professionnel !

 

Question 14, réponses A, Roger Bourdon. Les autres noms sont fictifs (merci Alix pour ton imagination mais franchement, ça ne vole pas haut).

 

Question 15, réponse B, Le rouleau compresseur et le violon. Ce film soviétique de 1961 est signé Andreï Tartovski, l’homme aux sept films. Son court-métrage recèle tous les talents du cinéaste moderne et humaniste touné vers ses compatriotes. Les autres films : « Le violon » (2006) de Francisco Vargas, « Le violon rouge » (1998) de François Girard, « Un violon sur le toit » (1971) est une comédie musicale fameuse de Norman Jewinson (à qui l’on doit le célèbre « Kid de Cincinnati » avec la non moins fameuse mélodie de Lalo Schifrin) ; « L’enfant au violon » (2002) de Chen Kaige et « Le concert » (2009) de Radu Mihaileanu. « La complainte du violon » n’existe pas, évidemment, ce serait bien trop facile…

 

Question 16, réponse B, le bois de Pernambouc. Les autres arbres sont bien des arbres du Brésil (l’Ensarova est une sorte de palmier) sauf Le bois de Perlimpinpin qui se transforme vite en poudre aux yeux…

 

Question 17, réponse D, Joseph Kosma, à ne pas confondre avec Vladimir Cosma, deux grands compositeurs de musiques de films que l’on ne présente plus (sauf dans le site des Mélodies Modernes) ! La collaboration Prévert-Kosma est légendaire au niveau de la chanson de variété.

 

Question 18, réponse A, 2% d’eau potable seulement. Cette source d’eau potable si rare et si précieuse est emprisonnée dans les glaces des pôles. Pourtant, la banquise fond inexorablement. Le problème de l’alimentation en eau potable pour une humanité galopante est donc simple : soit l’on rend systématique la désalinisation (et la dépollution) de l’eau de mer, soit il faut économiser l’eau de manière drastique.

 

Question 19, réponses C et D, Noël Roquevert né Noël Bénévent. Alix a véritablement rencontré l’acteur à Audierne et le souvenir qu’il lui a laissé est indélébile, preuve du charisme et de la forte personnalité du comédien. Preuve aussi de l’affection d’Alix pour le cinéma et pour ceux qui le font vivre, en premier les compositeurs de musiques de films, évidemment ! Lucien Noël-Noël et Bernard Noël étaient eux aussi des acteurs réputés.

 

* Question 20. Les quatre phrases reconstituées : Se dérober à une question / Mettre une question sous le tapis / Remettre à plat une question / Dominer la question. C’est votre cas ?

 

* Question bonus 21 pas de réponse possible, aucun recensement n’existe sur la question. La Sacem pourrait peut-être apporter un début de commencement de réponse mais il faudrait d’abord établir et faire admettre les critères qui définissent ce qu’est un vrai bon compositeur de musiques de films et franchement, c’est pas demain la veille. En attendant, fiez-vous à votre jugement critique et comptez sur votre bon sens pour les dénicher. Vous pouvez aussi compter sur le bon goût des Mélodies Modernes !

 

 

Accès page suivante Musique, éducation et autres rubriques

 

« Les questions c’est fini mais pas mes vacances d’été sur la côte bretonne. À très bientôt sur les Mélodies Modernes ! » Rozenn.

Mots-clés :

A lire également