1
Les compositeurs de musiques de films

Musiques de films

Pour en savoir plus sur les compositeurs de musiques de films et leurs créations, parcourez les pages suivantes !

2
La critique de film d'Alix

Critiques de films

3
Le Top 100 des plus belles musiques de films

Les 100 + belles BO de films

Est-ce possible ? Possible, oui bien sûr mais raisonnable, beaucoup moins.

Vos témoignages

  Merci à toutes et à tous pour vos témoignages encourageants dont voici quelques extraits :

Merci à toutes et à tous pour vos témoignages encourageants dont voici quelques extraits :

 « Je profite de mes vacances pour écouter ce premier album et me rendre à l’évidence, il est magnifique. Les mélodies sont formidables et je ne me lasse pas de l’écouter. Toutes mes félicitations ! ». Sandrine, musicienne amateur 

« Belle réalisation, bravo pour ce projet généreux. Musicamicalement ». Antoine D., pianiste et compositeur professionnel

« Très heureux que vous ayez pu réaliser le rêve d’enregistrer votre musique, nous souhaitons compléter notre collection de CD en vous dénombrant parmi nos auteurs préférés. Encore merci pour le don que vous avez de la musique et que vous tentez de communiquer depuis toujours ». M. et Mme Michel M.

« J’ai été très ému à l’audition de ton premier disque, je ne peux oublier que c’est moi qui t’ai mis un violon entre les mains pour la première fois et ma foi je n’ai pas à rougir du résultat : ta musique est fort intéressante et témoigne déjà d’un solide métier. C’est déjà un très beau résultat, encore merci et bravo pour ton disque ». Jean-Pierre M., enseignant et violoniste professionnel

« Merci mille fois pour ces moments magnifiques ». Famille P.

« Merci beaucoup pour ces beaux morceaux. J’aurais aimé pouvoir jouer duviolon ». Gwen, une petite fille

« C’est magnifique ! Je revis ! Merci beaucoup ! Quel sens d’ensemble, quelle ambiance créative, un moment divin. Musicalité et professionnalisme se conjuguent dans cette réalisation, merci beaucoup pour ce bienfait que vous nous procurez ! ». L.G. 

« J’aime beaucoup votre site, agrémenté de très nombreuses photos magnifiques. Je le consulte régulièrement. Merci pour votre passion que je partage avec vous ». Alex, un internaute

« Ça fait vraiment plaisir de voir un tel enthousiasme pour le doublage français. Bravo pour votre site ! ». Reynald, un professionnel du doublage

« Je déteste la porno sous toutes ses formes mais je suis un photographe amateur. Certaines photos de nu d’Alix sont tout simplement sublimes. Félicitations au photographe et à la jolie Alix qui semble prendre un plaisir espiègle à nous dévoiler ses formes délicieuses dont la nature l’a généreusement doté… ». Richard, un internaute 

« Votre site est très intéressant et très bien documenté, j’y ai appris beaucoup de choses sur les compositeurs. Votre sélection de photos est aussi remarquable, je ne suis même pas offusquée par les nus. Je vous confirme que votre site ne contient aucune vulgarité. Continuez svp à me distraire avec autant de tact et de délicatesse ». Christina, une internaute. 

 

 

Vous avez dit musique de film ?

Attention ! Une musique classique utilisée dans un film n’est pas une musique de film. Un exemple ? La musique de John Barry pour « Out of Africa », c’est une musique de film car elle est spécialement composée par un musicien professionnel de l’image. À l’inverse le 2e mouvement du concerto pour clarinette de Wolfgang-Amadeus Mozart entendu dans ce même film reste une musique classique, ni plus ni moins. Mozart aurait certainement adoré composer pour le cinéma mais sur ce plan-là, il est né trop tôt, dommage pour lui, dommage pour nous. Heureusement d’autres Mozart ont pris la relève entretemps, Bernard Hermann en faisait partie. Ses cinquante minutes de musique originale pour  « Le rideau déchiré » ne plaisaient plus à Alfred Hitchcock qui décida en 1966, avec les producteurs, d’embaucher un autre compositeur de musiques de films, John Addison. Les exemples de réalisateurs ayant évacué d’un revers de main les chefs-d’œuvre de grands compositeurs sont nombreux, une incompétence devenant mépris lorsque ces compositions nouvelles sont remplacées par de la musique classique, on pense à Stanley Kubrik pour « 2011 l’odysée de l’espace » dans lequel Alex North fit les frais des délires du réalisateur. Parfois, rarement plutôt, on ne peut pas leur en vouloir mais tout dépend de la manière dont cela se passe. Quoi qu’il en soit, en toute situation, ne faites pas comme eux : respectez la différence !

 

Comme vous allez le constater tout au long de ces pages, les Mélodies Modernes adorent le doublage des films étrangers en langue française par des comédiens français au talent fou. À une période où l’on n’en fini pas de se demander « C’est quoi, exactement, être français ? », voici un élément de réponse très satisfaisant et tout à fait éloquent. Si le cinéma étranger de manière générale et américain en particulier connaît autant de succès en France et dans la francophonie depuis les origines du cinéma, cherchez du côté des doubleurs. Soyez-en persuadés, nulle part ailleurs dans aucun autre pays au monde, une telle valeur ajoutée bonifie les films de manière aussi remarquable. Pour rester entièrement honnête il faut également souligner le travail extraordinaire de traduction permettant l’emploi des bons mots, des bonnes phrases pour assurer la bonne expression des comédiens doubleurs. Le doublage des films en français est un acte de création en tous points comparable au travail de l’instrumentiste interprétant une oeuvre musicale élaborée. Les acteurs et les distributeurs le savent bien et c’est tant mieux pour nous. Peut-être pas pour les (faux) puristes qui ne jurent que par les VOST (versions originales sous-titrées) comme si tout le monde pouvait se vanter d’être parfaitement bilingue au point de saisir toutes les subtilités d’une langue étrangère ; en fait, ces (vrais) prétentieux passent leur temps à décrypter des sous-titres réducteurs entre deux images…  Certains intellectuels du cinéma vous soutiendront mordicus que rien ne vaut une bande son originale mais peu importe car ce ne sont pas eux les plus grands passionnés et connaisseurs du cinéma. Alix, la critique de films des Mélodies Modernes qui adore le septième art vous la jouera donc, sur ce point, accessible et populaire afin de mieux vous informer et vous divertir. C’est comme un retour vers les fonctions premières du septième art, on appelle ça aujourd’hui les fondamentaux. Alors, elle est pas belle la vie quand Alix vous fait son cinéma… en version française ? 

 

« L’homme qui n’a pas de musique en lui et qui n’est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines ».  William Shakespeare, Le marchand de Venise, 1596. Connaissez-vous la musique de film ? On en parle sérieusement depuis quelques années avec la réédition de trésors cachés, ces musiques composées pour le grand et le petit écran vite retombées dans l’oubli et qui dorment encore on ne sait trop où… Mais c’était sans compter sur la mémoire de certains passionnés qui n’ont jamais oublié ces mélodies et ces arrangements ; une fois devenus professionnels de la musique (compositeurs, producteurs, éditorialistes…) ils livrent toujours un véritable combat pour nous permettre de réentendre ou de découvrir des merveilles d’ingéniosité, de création sonore, de recherche musicale élaborée : que seraient les westerns, les comédies, les séries TV… ou la sonnerie originale de votre portable sans ces compositeurs magnifiques ? Quelques notes à la flûte irlandaise pour nous rappeler Les roses de Dublin (Vladimir Cosma), un clairon pour sourire à l’apparition de Bakshi (La Party, Henry Mancini), une trompette pour Alamo (Dimitri Tiomkin) et L’homme à l’harmonica (Ennio Morricone)… Le piano de Charlot, la guitare de Johnny, les bandjos de Délivrance, le violon de la 7e cible, la voix des Demoiselles de Rochefort et les synthés de Vangelis sont entrés dans le patrimoine sonore de l’humanité non pas en tant qu’airs classiques adaptés au cinéma mais parce qu’un jour, un musicien génial aidé par un réalisateur inspiré a décidé de graver une atmosphère originale sur du papier à musique. Donner sa vraie dimension à l’image, voilà bien une mission idéale menée par les compositeurs de musiques de films depuis plus de cent ans. Quels cerveaux, quel boulot, quel résultat : bravo les compositeurs et merci à tous celles et ceux qui contribuent à donner vie à la musique de film dans sa grande largeur panoramique, les merveilleux doubleurs français en tête de liste !

Pour en savoir +, lisez l’article « Musique instrumentale et Mélodies Modernes : les musiques de films » et laissez-vous entraîner dans les pages consacrées à cet art majeur qu’est la musique de film et de genre.

 

Depuis 2005, ce sont les superbes photographies de Lev Dolgatshjov et ses radieux modèles qui illuminent le site des Mélodies Modernes. Sachez également apprécier les quelques 800 autres clichés du site réalisés par de talentueux photographes, professionnels ou amateurs éclairés.

 

AVERTISSEMENT. Le site Mélodies Modernes est réalisé dans un souci de diffusion gratuite d’information, de divertissement, de réflexion et d’auto promotion de compositions musicales sans obligation d’achat. Le téléchargement des extraits musicaux est totalement gratuit et légal si vous n’en faites pas commerce (la réalisation de copies destinées à être vendues ou exploitées est strictement interdite). Les commentaires personnels rencontrés dans le site sont présentés sous la forme rédactionnelle d’un texte éditorial et n’engagent à rien d’autre son auteur. Tous les textes sont de François-Xavier Cuadrat excepté l’article “La musique des films allemands” signé Thierry Blain ; tous les articles sont libres d’utilisation, démarche qui soutient la liberté d’échange et de transmission de l’information sur Internet, outil mondial de recherche et de connaissance universelle. Les images et les propos contenus dans ce site tâchent de rester corrects afin d’être vu et lu par tous les publics. Ce site contient des centaines de photographies dont certaines représentent des personnes dénudées ceci dans un but d’illustration par la mise en valeur de la création artistique et photographique de tous styles en refusant les images choquantes ou vulgaires. Vous n’y trouverez aucune image à caractère pornographique. Toutes les photographies sont publiées avec les autorisations nécessaires. Ce site ne bénéficie volontairement d’aucune subvention ni d’un quelconque parrainage ; de même vous n’y trouverez aucune publicité intempestive qui rendrait pénible la lecture des pages. Ce site est totalement libre et indépendant, il ne subit aucune forme de censure et ne doit rien à personne. Seul l’auto-censure basée sur les principes sus-définis permet au site de respecter ses choix rédactionnels et artistiques qui se veulent les plus conformes possible à la réalité. Néanmoins pour développer votre esprit critique, ne vous fiez jamais à une seule source d’information aussi sérieuse soit elle, ce qui est présentement le cas. Toute information erronée peut nous être signalée pour rectification. Les commandes de CD et le téléchargement payant de l’intégralité des Mélodies Modernes sont sujets aux aléas du fonctionnement de l’art électronique et du courrier postal. C’est pourquoi les délais de livraison ne sont donnés qu’à titre indicatif ; cependant, tout sera toujours fait pour honorer de manière convenable, pour le moins, tout achat éventuel. Les Mélodies Modernes vous remercient et vous souhaitent maintenant une bonne visite !